Château de Coarraze – Appel au mécénat pour financement travaux de restauration

 In Articles
1
2

Pour faire un don, c’est ici

Appel aux dons pour financer les travaux de restauration du mur de soutènement de l’enceinte médiévale et consolidation du donjon du Chateau de Coarraze

L’histoire de la maison d’enfance d’Henri IV, en Béarn, débute au  XIIème siècle,  avec la construction d’une petite forteresse en bois sur un promontoire servant de ligne de défense face aux Pyrénées.

Le premier château en pierre est construit au milieu du XIVème siècle, la tour-donjon restant aujourd’hui le seul témoin de cette époque. Incendié en 1508, le château est reconstruit vers 1520 par la famille d’Albret-Miossens, dans un style Renaissance.

Né à Pau en 1553, le futur Henri IV est confié aux bons soins de sa tante à Coarraze. Henri d’Albret, roi de Navarre, voulait que son petit-fils soit élevé au pied des montagnes parmi les villageois, sainement. La relation entre Coarraze et Henri IV n’a jamais cessé, ce dernier devenu adulte y revenant très souvent et son cousin, Henri d’Albret-Miossens, baron de Coarraze  deviendra l’un de ses plus proches compagnons d’armes.

Le château est à nouveau sous les flammes en 1684. Laissé vingt ans à l’abandon, il est reconstruit vers 1740 dans un style florentin.

Reclassé dans sa totalité en 2011 (Parc, jardin, bois, bâtiments), cet ensemble unique par la richesse de son histoire et celle de ses propriétaires successifs est accompagné par la DRAC (ministère de la culture), l’association la Demeure Historique et l’association du château de Coarraze dans les efforts de mise en sécurité et de restauration du site ainsi que la mise aux normes pour les personnes en situation de handicap. Depuis 2006, de nombreux travaux ont permis d’accueillir un public toujours plus attentif en particulier avec l’ouverture de nouvelles salles autour d’une muséographie renouvelée.

C’est en 2015 qu’une étude approfondie de relevé sanitaire sur la tour-donjon va faire apparaitre un important désordre structurel sur la terrasse sud du château qui soutient la tour. Le mur présente un état de dégradation avancé. Ces travaux très lourds, nous poussent à faire appel à la générosité de tous afin de le reconstruire dans un état initial et stabiliser notre tour-donjon l’une des trois encore existantes en Béarn.

Pour faire un don, c’est ici

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search